en Irlande du Nord, un déplacement sous tensions

en Irlande du Nord, un déplacement sous tensions

Roi Charles III : en Irlande du Nord, un déplacement sous tensions

CHARLES 3. Le nouveau roi d’Angleterre et du Royaume-Uni peut mesurer ce mardi 13 septembre à quel point l’unité de son royaume n’est pas si robuste. Suivez les dernières informations sur les débuts du règne de Charles III.

L’essentiel

  • Charles III est en déplacement en Irlande du Nord ce mardi 13 septembre 2022. Le roi entend se rendre dans toutes les nations du Royaume-Uni avant les funérailles d’Etat rendues à la reine Elizabeth II lundi prochain à Londres.
  • Hier, le roi Charles III était à Edimbourg pour assister à l’hommage du nouveau Parlement écossais, s’entretenir avec la Première ministre du pays, Nicola Sturgeon. Il a par ailleurs mené dans l’après-midi le cortège funéraire lors duquel le cercueil d’Elizabeth II a été conduit à la cathédrale Saint-Gilles.
  • Retrouvez toutes les informations sur les début de Charles III en tant que roi d’Angleterre dans ce live.

Retrouvez ci-dessous la diffusion télévisée de la chaîne d’informations britannique Sky News. Au Royaume-Uni, la mort de la reine et la période de transition allant du décès jusqu’aux funérailles officielles lundi prochain sont couvertes presque continuellement par les médias. Les déplacements du roi Charles III sont aussi couverts puisqu’intimement liés aux hommages rendus à la reine.

Dernières actus

Nouveau bain de foule pour le roi Charles III en Irlande du Nord

14h14. Le roi Charles III a atterri à la mi-journée en Irlande du Nord. Le souverain et la reine consort ont été conduits à bord de la voiture royale jusqu’à leur résidence irlandaise, le château de Hillsborough. Devant le palais, une foule de sympathisants irlandais à la monarchie britannique s’est amassée pour saluer et soutenir leur nouveau roi. Le souverain s’est d’ailleurs offert un nouveau bain de foule en compagnie de la reine consort Camilla et a longuement salué ses sujets dont certains étaient des groupes d’écoliers ou de scouts. Les salutations étaient aussi avenantes que celles qu’avait donné Charles III avant de se rendre à Buckingham Palace il y a quelques jours et elles ont pris fin lorsque l’hymne national “God save the King” a retenti. Charles III et Camilla ont alors passé les portes du palais où le roi doit enchainer les rencontres politiques jusqu’en milieu d’après-midi.

Parmi les noms qui doivent défiler au palais de Hillsborough, on trouve des politiques de tous les partis y compris des formations nationalistes. L’entretien entre le roi et les politiques doit bien sûr être l’occasion de rendre hommage à la reine mais aussi d’acter la passation de pouvoirs et les relations entre le territoire et le nouveau souverain. D’ailleurs, si les fervents partisans des politiques nationalistes n’ont pas réagi ou en de mauvais termes à la mort de la reine, cela n’a apparemment pas été le cas des leaders politiques. Sir Jeffrey Donaldson, chef du Parti unioniste démocrate, a notamment estimé auprès de la BBC que les réactions du Sinn Féin et du SDLP à la mort de la reine et la visite du roi Charles III était un “signe de la politique mûrissant en Irlande du Nord”. Et le député d’ajouter : “Le fait que tous les principaux partis politiques d’Irlande du Nord soient représentés aujourd’hui dans l’audience avec le roi est un signe des progrès que nous avons réalisés”. Les autres partis unionistes se sont rangés du même avis avant la réunion. Reste que l’entretien entre le roi Charles III et le chef de file de Sinn Féin est très attendue.

Des hommages et des rencontres politiques pour Charles III

Des hommages et des rencontres politiques pour Charles III - Charles III ©

10h48. Le roi Charles III fait une escale en Irlande du Nord pour sa tournée en Grande-Bretagne mais n’entend rester que quelques heures sur ce territoire dont une partie des habitants se montre hostile à la monarchie britannique. Une visite qui ne s’éternisera pas mais sera bien remplie pour le nouveau roi du Commonwealth. L’arrivée du roi Charles III et de la reine consort Camilla à Belfast est prévue plus tard dans la matinée, le couple sera immédiatement escorté à la résidence royale d’Irlande du Nord, le château de Hillsborough, où le roi s’entretiendra en privé avec le secrétaire d’Etat, Chris Heaton-Harris avant de rencontrer des hauts représentants des différents partis politiques irlandais dont le Sinn Féin qui défend la sortie de l’Irlande du Nord du Royaume-Uni au profit d’un retour dans la République irlandaise.

Aussi profonds soient les désaccords politiques entres les Irlandais partisans du Sinn Féin et la monarchie, c’est bien Alex Maskey, membre du parti républicain, qui présentera ses condoléances au nom de l’Assemblée d’Irlande du Nord qu’il préside. Après ces échanges protocolaires, le roi Charles III et Camilla seront conviés à une réception selon la BBC. A 15 heures, le couple royal se rendra de nouveau à Belfast, plus précisément à la cathédrale Sainte-Anne pour assister à un service religieux en hommage à la reine Elizabeth II. Le roi Charles III et Camilla pourront alors compter la compagnie de la Première ministre britannique Liz Truss. La cheffe du gouvernement élue il y une semaine effectuera là son premier déplacement en Irlande du Nord mais restera loin des échanges purement politiques.

Charles III en Irlande du Nord, une visite chargée de symboles

Charles III en Irlande du Nord, une visite chargée de symboles - Charles III ©SIPA

Mardi 13 septembre 2022 à 8h35. Le roi Charles III ne reste que quelques heures en Irlande du Nord, mais les responsables politiques peuvent aisément lui expliquer à quel point l’autorité de la monarchie nécessite une nouvelle dynamique dans cette petite nation de son royaume. Les partisans d’une réunification de l’Irlande bénéficient d’un climat d’instabilité créé par le Brexit et l’idée que le Royaume-Uni peut s’effriter et se transformer rapidement. En Ecosse, l’horizon d’un nouveau référendum sur l’autonomie est encore une probabilité entretenue. L’Irlande du Nord est ainsi traversé par des divisions politiques profondes : les unionistes sont convaincus de la nécessité de rester dans un Royaume-Uni fort et renouvelé, mais les nationalistes républicains ont gagné de la voix ces dernières années. Le Sinn Féin, parti favorable à une réunification avec la République d’Irlande est arrivé en tête aux dernières élections locales.

A Belfast, Charles III effectue donc déjà un déplacement dont la dimension politique peut évincer l’émotion générée par la mort de la reine la semaine dernière. Ce mardi, Charles III est attendu au château de Hillsborough, où il doit s’entretenir avec le secrétaire d’État d’Irlande du Nord, Chris Heaton-Harris. Le roi a également organisé une rencontre avec les chefs de parti, dont Mary Lou McDonald, la leader républicaine. L’Irlande du Nord vit une crise politique depuis quelques années et n’a plus de gouvernement depuis février 2022.

En savoir plus

Samedi 10 septembre, la très attendue cérémonie d’accession s’est tenue au cœur du palais Saint James, à Londres. Dans la salle du trône, après avoir été officiellement intronisé Roi d’Angleterre, Charles III a pris la parole : “C’est mon devoir d’annoncer la mort de ma mère bien aimée la reine, je sais à tel point la nation, le monde entier, m’accompagnent dans cette perte irréparable. Ma mère a donné un exemple de service et le règne de ma mère n’a pas eu d’égal. Nous devons être reconnaissant à toute sa vie, je suis conscient de cet héritage, des devoirs et des responsabilités transmis.” Par ailleurs, le nouveau souverain a également fait savoir qu’il avait conscience de la tâche qui lui incombe désormais : “Je suis conscient des devoirs qui me sont transmis. Je ferai de mon mieux pour suivre l’exemple de ma mère. Je dédierai ce qu’il reste de ma vie à cette tâche.” Charles III et ses témoins ont ensuite signé le document officiel de la promulgation.

Ensuite, à midi, la proclamation publique du nouveau roi a été lue depuis le balcon du palais St James par David White, roi d’armes de l’ordre de la Jarretière : “Le prince Charles Philipp Arthur George suite à la mort de notre souveraine devient notre lord de plein droit Charles III par la grâce de Dieu, nous lui portons allégeance avec affection et nous lui souhaitons de nombreuses années de règne.” Et d’ajouter : “Longue vie au roi !” L’hymne “God save the king” a ensuite été joué par des membres de la garde royale. Des coups de feu ont été tirés à Hyde Park et à la Tour de Londres. À 13 heures, Charles III a été proclamé Roi pour la deuxième fois de la journée. Cette fois-ci, c’est devant le poumon économique de l’Angleterre, la Bourse de Londres, qu’a été lue la proclamation.

Lors d’une allocution de moins de dix minutes, le roi Charles III a surtout rendu hommage à sa mère, la reine Elizabeth II, ce vendredi 9 septembre, lors de son premier discours en tant que monarque. “Tout au long de sa vie, Sa Majesté la Reine – ma mère bien-aimée – a été une inspiration et un exemple pour moi et pour toute ma famille, et nous lui devons la dette la plus sincère qu’une famille puisse avoir envers sa mère. La reine Elizabeth a eu une vie bien remplie. Une promesse avec le destin tenue, cette promesse de service à vie que je vous renouvelle aujourd’hui. C’était plus qu’une promesse : c’était un engagement personnel profond qui a marqué toute sa vie. Elle a fait des sacrifices pour le devoir. Son dévouement et sa dévotion en tant que souveraine n’ont jamais faibli, à travers les moments de changement et de progrès, à travers les moments de joie et de célébration, et à travers les moments de tristesse et de perte. […]

Les institutions de l’État ont changé à leur tour. Mais, à travers tous les changements et défis, notre nation et la grande famille des Royaumes – dont je suis si inexprimablement fier des talents, des traditions et des réalisations – ont prospéré et prospéré. Nos valeurs sont restées et doivent rester constantes. Comme chaque membre de ma famille peut en témoigner, elle (Elizabeth II, ndlr) a combiné ces qualités avec la chaleur, l’humour et une capacité infaillible à toujours voir le meilleur chez les gens. […] Alors que tu entames ton dernier grand voyage pour rejoindre mon cher papa, je veux simplement te dire ceci : merci. Merci pour ton amour et ton dévouement envers notre famille et la famille des nations que tu as servies avec tant de diligence pendant toutes ces années. Que ‘des vols d’anges chantent ton repos’.”

La reine Elizabeth II est morte, vive le roi Charles III. Après 70 ans de règne, la souveraine à la longévité historique a donc laissé sa place, jeudi 8 septembre 2022, à son fils Charles, à la suite de l’annonce de sa mort. Âgé de 73 ans, celui qui fut pendant sept décennies le prince Charles va donc accéder au trône. Il est l’héritier ayant attendu le plus longtemps son heure outre-Manche. Il est depuis l’âge de quatre ans l’héritier apparent, c’est-à-dire le premier dans l’ordre de succession, à la couronne d’Angleterre. Il est éduqué à cette fin, et assure un rôle de représentation de la couronne et de sa mère, la reine, depuis le plus jeune âge. Charles est intronisé officiellement le 1er juillet 1969 par sa mère, qui lui remet la couronne des princes de Galles au château de Caernarfon. La cérémonie est retransmise à la télévision britannique tandis que le prince prononce une partie de son discours en langue galloise.

Sa vie durant, le futur Charles III s’est engagé pour des causes caritatives et en faveur de l’agriculture biologique. En tant que prince de Galles, Charles assumera des fonctions officielles au nom de la reine. Il fera régulièrement des tournées au Pays de Galles et assistera à des évènements importants. En 2018, il est annoncé comme le successeur désigné de la reine Élisabeth II à la tête du Commonwealth, à la mort de celle-ci, et avec l’accord des dirigeants des chefs d’État et de gouvernement des 53 États membres. Sa majesté la reine n’ayant pas souhaité abdiquer en cas d’ennuis de santé majeurs, le prince Charles, héritier du trône depuis plus de 70 ans, lui a donc succédé à son décès, le jeudi 8 septembre 2022.

Pour l’heure, aucune indication sur la date du couronnement du roi Charles III n’a été indiquée. Il faut dire que cela devrait prendre plusieurs mois avant que la cérémonie ne s’organise. Moment historique à venir, le couronnement du roi d’Angleterre nécessite une très longue préparation. Ainsi, pour Elizabeth II, la proclamation en tant que reine avait eu lieu en février 1952, dans la foulée du décès de son père, mais son couronnement n’était intervenu que plus d’un an plus tard, en juin 1953. Le couronnement de Charles III devrait avoir lieu à l’abbaye de Westminster, à Londres. Il sera le 40e monarque à y être couronné. 

Le Royaume-Uni vit un bouleversement majeur avec la mort d’Elizabeth II. Le décès de la reine propulse son fils aîné, Charles sur le trône d’Angleterre. Du fait de l’âge avancé de Charles, qui a presque 75 ans, la question d’une passation de pourvoir à son fils William, très populaire, est parfois soulevée par la presse people britannique et certains tabloïds. Si cela devait arriver, il faudrait que les parlements du Royaume-Uni, du Canada, de l’Australie, de la Jamaïque, de la Nouvelle-Zélande et d’autres états-membres du Commonwealth votent une loi en ce sens.

Mais en réalité, il est presque certain que le Prince Charles honore les charges dont il a hérité le 8 septembre 2022 à la mort de la reine. Ne pas le faire serait perçu – ou pourrait être perçu, ce qui revient au même pour la Monarchie – comme une défaillance majeure. Pour la monarchie, ne pas assumer les fonctions qui incombent à chacun relève de l’accident de l’histoire. Le roi Charles III devrait complètement prendre ses responsabilités comme nouveau monarque. En mai, Élizabeth II avait dû renoncer à prononcer le traditionnel discours de la reine, qui dévoile le programme législatif du gouvernement. C’était la première fois depuis 1963 que la reine n’assistait pas à la cérémonie. Et c’est bien le prince de Galles, qui avait pris la parole au nom de sa mère. Un seul motif pourrait le pousser à abdiquer pour son fils William : si son état de santé ne lui permet pas d’assurer son rôle. Charles n’est pas atteint d’une maladie grave ou contraignante, il semble donc tout à fait disposé à devenir roi du Royaume-Uni.

Le prince Charles, ou Charles Philip Arthur George Windsor, prince de Galles, est un membre de la famille royale britannique, fils aîné de la reine Elizabeth II et du prince Philip, duc d’Edimbourg. Il naît le 14 novembre 1948 à Buckingham Palace à Londres et est l’héritier des Etats du Commonwealth et des fonctions de gouverneur suprême de l’Eglise d’Angleterre. Le jeune prince Charles à l’âge de quatre ans lorsque sa mère accède au trône le 6 février 1952. Il est diplômé d’un “Bachelor of Arts” d’anthropologie, d’histoire et d’archéologie du Trinity College de Cambridge. À partir de 1971 et jusqu’en 1976, le prince Charles remplit son devoir militaire au sein de la Royal Navy, avant d’entamer son service dans la marine. De son premier mariage avec Diana Spencer le 29 juillet 1981 (de laquelle il divorce le 28 août 1996), naissent deux fils, le prince William, né le 21 juin 1982, et le prince Harry, né le 15 septembre 1984.

Le 9 avril 2005, Charles épouse en secondes noces son amour d’adolescence, Camilla Parker Bowles. Le prince Charles s’intéresse très tôt à l’écologie. À partir de 2007, il commence à publier son “empreinte écologique annuelle” en communiquant régulièrement sur ses actions en faveur de la qualité de l’environnement. À partir de 2008, il crée un fonds mondial afin de marquer les consciences sur la destruction des forêts tropicales. Accompagné de son épouse Camilla Parker Bowles, il consacre nombre de voyages à des campagnes de sensibilisation dédiées à la cause écologique. À un âge déjà avancé de 73 ans, il occupait toujours la première place dans l’ordre de succession de la monarchie britannique. Le princes Charles va succéder à sa mère, la reine Elizabeth II, devenant ainsi le nouveau roi du Royaume-Uni.

L’éducation du jeune prince Charles, héritier au trône

prince charles âge
Photographie du Prince Charles en uniforme de Colonel en Chef du Régiment Royal de Galles (1969) © AP/SIPA (publiée le 01/06/2022)

Le prince Charles, baptisé Charles Philip Arthur George, naît le 14 novembre 1948 au palais de Buckingham. Il est le fils aîné de la princesse Élisabeth, duchesse d’Édimbourg, et de son époux le prince Philip. Sa mère devient reine en 1953 alors qu’il est âgé de quatre ans. Il devient dès lors l’héritier apparent, c’est-à-dire le premier dans l’ordre de succession, à la couronne d’Angleterre.

Charles est fait  duc de Cornouailles et acquiert d’autres titres de noblesse. Il est élevé par des gouvernantes, aux côté sa sœur cadette, la princesse Anne. À l’âge de 7 ans, il intègre l’école Hill House School à Londres puis Cheam Preparatory School à Berkshire. Il est inscrit par son père à la Gordonstoun School, un lycée pensionnat du Nord-Est de l’Écosse duquel il garde un très mauvais souvenir et où il est harcelé par ses camarades. Ses années d’études et les établissements qu’il fréquente répondent à des impératifs royaux et diplomatiques. Sensible à la littérature et au théâtre, il est diplômé en anthropologie, archéologie et histoire par le Trinity College à Cambridge. 

La relation entre le jeune prince Charles et Camilla

D’un caractère plutôt intellectuel et réservé, Charles fréquente de nombreuses jeunes femmes durant sa vingtaine. De 1971 à 1976, Charles accomplit son service militaire dans la Marine, puis la force aérienne. En 1971, il fait la rencontre de Camilla Shand à une soirée, par l’intermédiaire de Lucia Santa Cruz, fille de l’ancien ambassadeur du Chili à Londres et l’ancienne petite amie de Charles. Le prince est sous le charme de Camilla et ils entretiennent une relation. Leur liaison prend fin au départ de Charles pour la Royal Navy. A son retour, huit mois plus tard, Camilla est fiancée avec Andrew Parker Bowles, son petit-ami de longue date. Elle se marie en 1973 tandis que Charles console son chagrin dans les bras d’autres jeunes femmes. A presque trente ans, il est pressée de se marier par sa famille et l’opinion britanniques, ce qu’il fait en épousant Diana.

Le mariage raté de Charles et Diana

prince charles et diana
Faire-part d’invitation au mariage du Prince Charles et de Diana Spencer © SIPA (publiée le 01/06/2022)

Le 24 février 1981, ses fiançailles sont annoncées avec lady Diana Spencer, jeune femme noble d’à peine vingt ans. Il s’agit d’un mariage arrangé, d’une union de convenances dans la mesure où Diana coche tous les critères d’une future reine : elle est issue de la haute noblesse britannique, protestante et probablement vierge. Ils se marient le mercredi 29 juillet 1981, sous les yeux des 750 millions de téléspectateurs. Leur mariage est un échec bien que la princesse s’efforce de plaire à son époux. Surnommée la “princesse des cœurs”, elle est adulée par les foules tandis que le prince se sent relégué au second plan.

Tandis que Charles entretient toujours une liaison plus ou moins secrète avec Camilla, ses fils William et Harry naissent au cours des années 1980. mais le mariage princier bat déjà de l’aile. En 1992 Charles et Diana se séparent puis et divorcent le 28 août 1996. Lady Diana révèle au grand public que Charles a maintenu sa relation extra-conjugale avec Camilla Parker Bowles tout au long de leur mariage, ce qui nuira gravement à sa réputation.

En 2005, sept années après le décès tragique de la princesse de Galles, le prince Charles épouse finalement Camilla au cours d’un mariage civil à l’Hôtel de ville de Windsor. Elle devient duchesse de Cornouailles, accompagne Charles dans ses déplacements et officie en tant que membre de la famille royale. En février 2022, la reine Elisabeth a fait savoir par biais de communiqué qu’elle souhaite que lorsque Charles sera roi, “Camilla soit connue sous le nom de reine consort”. 

Âge et santé du Prince Charles

Né en 1948, le prince Charles a atteinte l’âge respectable de 73 ans au moment de devenir roi d’Angleterre. Il ne semble pas avoir le moindre soucis de santé. Il a été atteint à deux reprises par le coronavirus, qu’il a malencontreusement transmis à sa mère, en février 2022, sans gravité particulière. Si l’on se fie à l’espérance de vie de ses parents, Charles III devrait encore vivre de nombreuses années ! A noter que la reine mère, sa grand-mère, est décédée à l’âge de 101 ans, en 2002. 

Charles de Galles : dates clés

29 juillet 1981 : Mariage du prince Charles et de Lady Diana

En présence de 2 500 invités réunis à la cathédrale Saint-Paul de Londres, l’héritier du trône de Grande-Bretagne, le prince Charles, 32 ans, épouse Lady Diana Spencer, 19 ans. L’événement est télédiffusé dans le monde entier, et l’on estime à 600 millions le nombre de téléspectateurs qui ont suivi la cérémonie. Ils auront deux fils et divorceront en 1996.

23 juillet 1986 : Le prince Andrew épouse Sarah Ferguson

Le prince d’York, Andrew (26 ans), troisième enfant de la reine Elizabeth II, épouse Sarah Ferguson (27 ans) à l’Abbaye de Westminster. Sarah n’est pas une inconnue de la famille royale puisque son père n’est autre que l’entraîneur de polo du prince Charles. La Grande-Bretagne conquise par la spontanéité et la bonne humeur de la nouvelle duchesse d’York se réjouit de cette union. Le couple princier aura deux enfants. Il se séparera en 1992.

31 août 1997 : Mort de Lady Di

Diana, l’ex-épouse du prince de Galles, meurt à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, après avoir été victime d’un accident de voiture dans le tunnel du pont de l’Alma. Son compagnon Dodi al-Fayed, riche Egyptien, a été tué sur le coup, tout comme le chauffeur, Henri Paul, qui roulait vite afin de semer des paparazzi. Seul le garde du corps de Diana Trevor Rees Jones en réchappera. deux millions de personnes suivront ses funérailles.

9 avril 2005 : Le prince Charles s’unit à Camilla Parker-Bowles

Héritier au trône du Royaume-Uni, le prince Charles épouse Camilla Parker-Bowles. Affrontant une opinion publique peu favorable, cette dernière accède ainsi au titre de duchesse de Cornouailles, et non à celui de princesse de Galles. Leur relation amoureuse fut dévoilée par les médias au lendemain de la séparation du prince et de Diana. Le mariage civil a lieu à la mairie de Windsor, suivi de la bénédiction nuptiale au château de Windsor. La reine Elisabeth II et son mari n’ont pas assisté à la cérémonie.

8 septembre 2022 : Le prince Charles devient le roi Charles III au décès de sa mère Elizabeth II

Après le décès de la reine Elizabeth II annoncé dans la soirée, Charles devient officiellement roi du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, ainsi que de quatorze autres États souverains, appelés royaumes du Commonwealth, dont l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Canada.

Leave a Reply

Your email address will not be published.