DIRECT. «Nous invitons les entreprises à venir» reconstruire l’Ukraine, plaide Zelensky devant le Medef

DIRECT. «Nous invitons les entreprises à venir» reconstruire l'Ukraine, plaide Zelensky devant le Medef

13:15

L’Elysée déplore le « blocage » de la Russie

« Malgré d’intenses consultations, la conférence n’a pu aboutir à l’adoption d’un document final consensuel. Un seul Etat porte toute la responsabilité du blocage, la Russie, qui ne voulait pas voir la situation des installations nucléaires ukrainiennes qu’elle occupe évoquée par les Etats parties au TNP », a réagi l’Elysée dans un communiqué. 

LP/ Delphine Goldsztejn

13:01

Vers une suspension de l’accord sur les visas avec Moscou

Les ministres européens des Affaires étrangères, qui doivent se réunir mardi et mercredi à Prague, vont étudier une suspension totale de l’accord de 2007 entre Moscou et l’UE prévoyant des facilités de délivrance de visas de court séjour aux ressortissants russes, précise un diplomate européen. La République tchèque, qui occupe la présidence tournante de l’UE, espère un accord des Vingt-Sept pour mettre en œuvre d’ici octobre cette suspension que réclamait la Finlande, selon la même source.

AFP/Sergei Supinsky

12:45

Ericsson va mettre progressivement fin à ses activités commerciales en Russie 

Au cours des prochains mois, la société, qui a suspendu ses activités en Russie en avril, a déclaré qu’elle comptait encore environ 400 employés en Russie va arrêter définitivement ses activités. Un certain nombre d’entreprises occidentales vendent leurs activités russes après avoir annoncé des suspensions d’activités dans les semaines qui ont suivi l’invasion de l’Ukraine par Moscou en février. 

12:26

Un deuxième suspect dans le meurtre de Darya Dugina,  la fille de l’ultra-nationaliste Alexander Dugin

Le service de sécurité russe du FSB a donné le nom d’un deuxième suspect qui, selon lui, faisait partie de l’équipe qui a assassiné Darya Dugina. Dugina, la fille de l’ultra-nationaliste Alexander Dugin a été tuée dans un attentat à la voiture piégée à l’extérieur de Moscou le 20 août. Deux jours après le meurtre de la femme de 29 ans, le FSB a déclaré avoir résolu l’affaire, nommant une Ukrainienne qui, selon lui, avait suivi Dugina pendant des semaines, loué un appartement dans son complexe immobilier et posé la voiture piégée avant de fuir la Russie vers l’Estonie. Le second suspect aurait aidé à assembler la voiture piégée dans un garage loué à Moscou et avait obtenu de faux documents et plaques.  Il aurait aussi pris la fuite en Estonie. 

12:17

Le président Zelensky intervient devant le Medef  pour demander des aides pour la reconstruction du pays

Le président Zelensky qui intervient devant le Medef a invité les entreprises du bâtiment et des autres secteurs à venir en Ukraine pour permettre la reconstruction du pays. Un forum sur la reconstruction du pays doit se tenir en France dans les prochains mois. « Nous avons besoin de vous pour reconstruire », a-t-il lancé à l’adresse des patrons français.  

12:10

Moscou appelle à faire « pression » sur l’Ukraine pour réduire la tension autour de Zaporijjia

Reuters/Alexander Ermochenko

11:52

 « La situation autour de la centrale est ce qui nous préoccupe le plus », indique Macron

Le président Emmanuel Macron s’est exprimé sur la situation en Ukraine et les tensions liées à la centrale de Zaporijjia, après un entretien avec le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki. « La situation autour de la centrale de Zaporijjia est évidemment ce qui nous préoccupe le plus. La mission que mène l’AIEA est importante. La souveraineté de l’Ukraine sur cette centrale ne doit pas être contestée », a-t-il insisté. 

LP/ Delphine Goldsztejn

11:24

L’Allemagne doit prendre « une responsabilité particulière » dans l’aide militaire, selon Scholz

Le chancelier allemand Olaf Scholz veut que l’Allemagne assume une « responsabilité particulière » pour aider l’Ukraine à renforcer ses systèmes d’artillerie et de défense aérienne, tout en promettant que Berlin maintiendrait son soutien à Kiev « aussi longtemps qu’il le faudra ». Au passage, le chancelier assure « s’engager » à soutenir l’adhésion de pays des Balkans, mais aussi l’Ukraine, la Géorgie et la Moldavie au sein de l’Union européenne. 

REUTERS/David W Cerny

10:58

« La Russie doit partir »

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kouleba a répété l’appel de Kiev à ce que l’armée russe quitte le secteur, accusant Moscou de « mettre l’Ukraine et le monde entier en danger d’un accident nucléaire ». « La Russie doit partir. Et l’AIEA et d’autres pays doivent les faire partir », a poursuivi le ministre. La mission de l’AIEA doit arriver à la centrale plus tard dans la semaine, selon son directeur, Rafael Grossi.

Reuters/Alexander Ermochenko

10:30

 « La plus dure mission de l’histoire de l’AIEA »

La mission à la centrale de Zaporijjia reste « la plus dure de l’histoire de l’Agence internationale de l’Energie atomique (AIEA) », estime le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kouleba. « Cette mission sera la plus dure de l’histoire de l’AIEA en raison de l’activité de combat menée par la Russie sur le terrain mais aussi de la façon évidente dont la Russie essaie de légitimiser sa présence » sur place, a affirmé le ministre. 

Reuters/European Union, Copernicus Sentinel-2 imagery

10:02

Le G7 demande l’accès de l’AIEA à la centrale 

Le G7 exige le libre accès de l’Agence internationale de l’Energie atomique (AIEA) à la centrale nucléaire de Zaporijjia occupée par les Russes. « Nous soulignons que toute tentative de la Russie de déconnecter la centrale du réseau électrique ukrainien serait inacceptable », prévient en outre le groupe des directeurs du G7 sur la non-prolifération, soulignant que la centrale nucléaire ne devait « pas être utilisée pour des activités militaires ou le stockage de matériel militaire ». Le directeur général de l’AIEA a annoncé ce lundi matin être en route vers la centrale ukrainienne, cible ces dernières semaines de frappes faisant craindre le risque d’un accident majeur. 

Reuters/Alexander Ermochenko

09:30

Des pertes colossales pour la Russie

Plus de 47 000 soldats, 234 avions, 1947 tanks… Le Kyiv Independent liste les pertes russes depuis le début du conflit.

09:15

Kiev et Moscou continuent de s’accuser après des tirs autour de la centrale 

Selon les forces armées ukrainiennes, la Russie poursuit ses tirs sur des quartiers résidentiels d’Enerhodar, la ville où se trouve la centrale nucléaire de Zaporijia. De son côté, l’agence de presse russe Interfax cite le chef de l’administration temporaire (prorusse), qui a déclaré que neuf personnes avaient été hospitalisées après des tirs d’artillerie ukrainiens dans la zone contrôlée par Moscou. Ces dernières semaines, Zaporijjia cristallise les inquiétudes des Occidentaux. L’ONU a appelé à cesser toute activité militaire aux alentours.

Reuters/European Union, Copernicus Sentinel-2 imagery

08:49

Le ministre de la défense russe, Sergueï Choïgou, déconsidéré par l’armée 

Dans son rapport du jour, le ministère de la défense britannique rapporte que selon des médias russes « et en raison des difficultés rencontrées en Urkaine, le ministre de la défense russe, Sergueï Choïgou, serait court-circuité par les responsables des opérations sur le terrain, qui font part directement au président Poutine du déroulement de la guerre ». Le ministre qui n’a jamais servi dans l’armée ne bénéficierait d’aucune crédibilité auprès des militaires russes, complète le rapport britannique.

08:41

Les forces russes reconstruisent le théâtre de Marioupol

Les forces russes « reconstruisent » le théâtre de Marioupol, détruit par des frappes russes en mars dernier, selon un conseiller du maire de la ville. Petr Andriushchenko a déclaré que les Russes rebâtissaient la structure sous couvert d’une reconstruction « historique ». « Les occupants cachent leur propre crime de guerre. Ils sont pressés d’éliminer toutes preuves en justifiant une reconstruction historique », précise-t-il, selon le Guardian.  Les forces russes ont frappé le théâtre en mars, tuant environ 300 personnes qui s’y étaient réfugiées.

STRINGER / AFP

08:12

« L’Ukraine reprendra la région de Donetsk », promet Zelensky 

Dans une allocution vidéo, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré que Donetsk, l’une des deux régions administratives du Donbass, a été « volée et humiliée par l’occupation russe ». « Mais l’Ukraine reprendra la région. Elle pourra à nouveau vivre là-bas, heureuse et en sécurité », a-t-il promis, comme le rapporte le Kyiv Independent. Fin juillet, le chef de l’Etat avait exhorté la population à évacuer la région de Donetsk dans l’est du pays, dont les villes sont la cible récurrente de bombardements meurtriers.

AFP / Dimitar DILKOFF

07:53

 « Il faut s’assurer que tout est bien sécurisé »

Interrogée sur France 2, la secrétaire d’État chargée de l’Europe, Laurence Boone, est revenue sur les menaces qui pèsent sur la centrale nucléaire de Zaporijjia occupée par les Russes. « La France a une position extrêmement claire : il faut une mission de l’Agence internationale de l’Energie atomique pour voir où on est », rappelle-t-elle. Pour l’heure « il n’y a pas de détection de radiation anormale, mais on sait que la ligne de front n’est pas loin. Il faut s’assurer que tout est bien sécurisé ».

07:24

L’Europe divisée sur la question des visas russes

L’Europe doit-elle fermer la porte aux touristes russes ? Pour le chancelier allemand, Olaf Scholz, une limitation des visas touristiques pénaliserait « tous les gens qui fuient la Russie parce qu’ils sont en désaccord avec le régime russe ». Le chef de la diplomatie de l’UE, Josep Borrell, a lui estimé qu’« interdire à tous les Russes d’entrer en Europe n’est pas une bonne idée ». Quant à la Commission européenne, elle insiste sur la nécessité de protéger pour des raisons humanitaires les dissidents, les journalistes et les familles, rappelant que les demandes doivent être examinées au cas par cas.

LP/Arnaud Journois

07:15

La Finlande veut freiner l’arrivée de touristes russes

Frontalière de la Russie, la Finlande, qui traite quelque 1 000 demandes de visas par jour, a décidé de réduire à 10% de ce volume le nombre de visas délivrés aux touristes russes dès le 1er septembre. Pour la Première ministre finlandaise, Sanna Marin, « il n’est pas juste que les citoyens russes puissent entrer en Europe, dans l’espace Schengen, faire du tourisme (…) pendant que la Russie tue des gens en Ukraine ».

LP/Arnaud Dumontier 

06:56

En Allemagne, le remplissage des cuves de gaz « plus rapide que prévu »

Les réserves de gaz se remplissent « plus vite que prévu » en Allemagne, malgré les baisses drastiques des livraisons russes, s’est félicité le gouvernement. « Malgré les circonstances difficiles (…) les réservoirs se remplissent plus vite que prévu », a déclaré le ministre de l’Economie et du Climat Robert Habeck. L’objectif de stockage fixé par le gouvernement pour octobre, à 85%, « devrait être atteint dès le début du mois de septembre », a détaillé son ministère. Les reserves de gaz se situent actuellement à 82% de leurs capacité.

Sina Schuldt/dpa by Icon sport

06:24

Une équipe de l’AIEA en route vers la centrale

Une équipe de l’Agence internationale de l’Energie atomique (AIEA) se dirige vers la centrale nucléaire de Zaporijjia occupée par les Russes, indique Rafael Grossi, le directeur général de l’Agence. « La Mission d’Appui et d’Assistance de l’AIEA à Zaporijjia est désormais en route. Nous devons protéger la sécurité de l’Ukraine et de la plus grande installation nucléaire d’Europe », indique-t-il sur Twitter. 

06:07

Le site de la centrale de Zaporijjia, une base militaire russe ?

« Pendant des décennies, la sûreté nucléaire a été l’une des priorités de l’Ukraine, surtout au vu de notre passé tragique (en référence à Tchernobyl). Les ennemis russes ont transformé le site de la centrale nucléaire de Zaporijjia en une base militaire, mettant en danger l’ensemble du continent. Les forces russes doivent partir de la centrale. Ils n’ont pas à y être », écrit sur Twitter le ministre des Affaires étrangères ukrainien Dmytro Kuleba.

06:05

Washington dénonce « l’obstruction cynique » de Moscou sur le vote d’un texte international

Les Etats-Unis ont dénoncé dimanche « l’obstruction cynique » de la Russie qui a empêché l’adoption d’une déclaration commune à l’ONU sur le traité sur la non-prolifération des armes nucléaires

« Après des semaines d’intenses et productives négociations, la Russie a décidé seule de bloquer un consensus sur le document final » dans le seul objectif « de bloquer des éléments de langage qui ne faisaient que reconnaître les risques radiologiques à la centrale nucléaire de Zaporijjia », a déploré le porte-parole adjoint du département d’Etat américain.

06:02

Bonjour à tous

Bienvenue en ce premier jour dans la semaine dans notre nouveau direct dédié à l’actualité de la guerre en Ukraine et de ses conséquences, en France et à travers le monde.

Leave a Reply

Your email address will not be published.